Transferts – Liga : Lionel Messi – Cristiano Ronaldo, prolongations de contrat croisées

Le FC Barcelone a logiquement cédé aux exigences de Lionel Messi pour prolonger le contrat de la Pulga. Et le Real Madrid devrait en faire de même pour Cristiano Ronaldo. En Espagne, c’est presque devenu une tradition.
Le FC Barcelone a officialisé la (future) prolongation de contrat de Lionel Messi. Mais le suspense est ailleurs. La dramaturgie du feuilleton est renvoyée chez l’ennemi, le Real Madrid,maillot de foot, qui doit désormais accorder autant d’importance à Cristiano Ronaldo. C’est le sens de ces négociations à gogo, où chacun se sert du rival pour servir ses propres intérêts. Et faire monter les enchères. L’histoire dure depuis 2009, année de l’arrivée de CR7 en capitale espagnole. La preuve.

26 juin 2009 : Le Real Madrid explose les records avec le transfert de Cristiano Ronaldo

Le contexte : Florentino Pérez est de retour pour un second règne à la tête du Real Madrid et il fixe déjà ses conditions. En une saison, le dirigeant veut réaliser un recrutement aussi clinquant que celui qu’il a réalisé en six années entre 2000 et 2006. L’homme d’affaires boucle l’arrivée des deux derniers Ballons d’Or. Il débourse 66 millions d’euros pour Kaka. Et 94 millions pour Cristiano Ronaldo. Un record.

Le contrat : Le Portugais s’engage pour six ans et devient le joueur le mieux payé de la planète avec un salaire annuel estimé à 13 millions d’euros.
18 septembre 2009 : Le FC Barcelone répond aux Merengue et prolonge Lionel Messi

Le contexte : Le Real pulvérise les records sur le marché des transferts mais son rival amasse les trophées. Les Blaugrana décrochent la Liga et la Ligue des Champions, grâce, notamment, à Lionel Messi, désigné meilleur joueur de la Coupe d’Europe et futur Ballon d’Or.

Le contrat : L’Argentin prolonge jusqu’en 2016,maillot messi, s’offre une juteuse revalorisation salariale, de 9 à 10,5 millions d’euros par an. Le Barça en profite pour rehausser sa clause libératoire : elle passe de 100 à 250 millions d’euros.
18 décembre 2012 : Avec son statut, Messi veut plus

Le contexte : Lionel Messi écrase tout sur son passage, a empoché les trois derniers Ballons d’Or et s’apprête à en recevoir un quatrième consécutif. La Pulga veut être payé à hauteur de son statut de meilleur joueur de la planète. Le Barça lance une vague de renouvellements de contrats pour les cadres de sa période faste, Xavi, Carles Puyol et Messi.

Le contrat : Le prodige de Rosario signe un nouveau bail et porte son engagement jusqu’en 2018. Désormais, il perçoit 12 millions d’euros par an.
15 septembre 2013 : CR7 est triste

Le contexte : Cristiano Ronaldo a bouclé une saison record sur le plan personnel : 69 buts en 59 matchs dont 15 en Ligue des Champions. Le Portugais s’attend à recevoir un deuxième Ballon d’Or en carrière mais rien n’y fait : ces derniers mois, la superstar se dit « triste », ne célèbre plus ses buts avec la même verve. Le quotidien espagnol AS croit savoir que le natif de Madère ne supporte pas d’être moins bien payé que Zlatan Ibrahimovic au Paris Saint-Germain et souhaiterait percevoir les 40% de ses droits d’image gérés par son club. Le Real finit par céder.

Le contrat : Cristiano Ronaldo se réjouit finalement de jouer « dans le plus grand club du monde » et se réengage aussi jusqu’en 2018. Avec un nouveau salaire, porté à 17 millions d’euros.
16 mai 2014 : Messi compare ses émoluments à ceux de Neymar

Le contexte : L’histoire d’amour liant Lionel Messi et le FC Barcelone n’est peut-être pas si saine. Depuis plusieurs mois et l’arrivée de Neymar en Catalogne, Jorge, le paternel de La Pulga, entend dire que le Brésilien est devenu le joueur le mieux payé de l’effectif. Pour rééquilibrer la balance, l’entourage de l’Argentin se sert de trois offres, dont deux sont jugées sérieuses et dont l’une proviendrait de Manchester City. Les avocats réclament désormais 250 millions d’euros sur cinq ans, pour permettre au joueur de Rosario d’émarger à 25 millions d’euros nets par an.

Le contrat : La date d’expiration reste la même. La clause libératoire également. Le salaire, lui, est revu. Messi percevrait désormais 20 millions d’euros, hors part variable estimée à 3 millions d’euros.
6 novembre 2016 : Ronaldo, le meilleur joueur du monde et a des contacts avec le PSG…

Le contexte : Le Portugais sort de sa saison la plus aboutie sur le plan collectif. Avec l’Euro et la Ligue des Champions,maillot Barcelone, CR7 a raflé les titres majeurs. Mais sur le terrain, Ronaldo apparaît préoccupé. Pour la première fois depuis qu’il est au Real, l’attaquant a enchainé une série de 5 matchs sans marquer. Récemment, Gareth Bale a été prolongé et a bénéficié d’une conséquente revalorisation salariale…

Le contrat : Ronaldo est désormais lié au Real jusqu’en 2021. Son salaire fixe est « très légèrement » revu, mais la part de variables, liées aux titres individuels et collectifs, augmente considérablement et lui permet désormais de franchir allègrement la barre des 20 millions d’euros par an.
5 juillet 2017 : Messi, la prolongation de tous les records